dimanche 22 février 2015

Crêpes comme celles de mes grands-mères (ou presque)



Ce matin, je me suis levée avec une folle envie de crêpes! Je me suis donc mise à fouiller sur Internet, sur mon blogue, pour m'inspirer. Et puis je suis tombée sur une photo de crêpes d'Esther qui m'a conquise. Et quand j'ai vu les quantités, les proportions d'ingrédients, ça m'a jeté dans le passé, dans la petite enfance. Parce que, comme la majorité des enfants, une des premières choses que j'ai apprise à cuisiner, ce sont les crêpes, ces crêpes-ci...avec une de mes grands-mamans... La raison est simple, c'est tout simple et il est facile de retenir les ingrédients et les proportions de tout, c'est un de chaque, comme disait ma grand-mère:). Et le résultat, lui, est un peu un croisement entre une crêpe bretonne et un pancake, c'est-à-dire qu'elles sont un peu épaisses, tendres, moelleuse...(rien à voir avec les trucs trop durs des restos à déjeuner). Miam!

Aujourd'hui, parce que je suis nostalgique, j'en profite pour rendre hommage à ces deux femmes (qui n'ont vraiment pas eu la vie facile, toutes les deux ont perdu leur mari tôt) qui ont quitté ma vie trop tôt (une il y a plus de vingt ans, l'autre, il y a quelques semaines; l'année a commencé difficilement...), j'en profite pour leur dire merci parce qu'elles m'ont offert des souvenirs impérissables: la cueillette de petits fruits dans le bois, la cueillette de mini-fraises sur le terrain, les jeux (particulièrement le jeu de Trouble chez ma grand-maman maternelle), les mots croisés, mon premier vélo de grande, les anniversaires, les chansons à répondre du Jour de l'An, le pâté aux framboises, les câlins si forts à vous étouffer, la poutine maison, les heures passées dans le jardin, le sofa en bois, les catalognes si lourdes (je dormais 100 fois mieux que chez moi), les paparmanes;)... 

Voici donc les crêpes comme celles de mes grands-mamans, enfin presque parce qu'elles n'ont pas été faites de leurs mains...









Ingrédients (8 crêpes)
  • 1 tasse de farine
  • 1 c. à thé de poudre à pâte
  • 1 pincée de sel
  • 1 gros oeuf
  • 1 tasse de lait 3,25%
  • 1 trait de sirop d'érable
  • 1 trait de vanille
Préparation

1. Dans un bol, mettre la farine, la poudre à pâte et le sel. Mélanger au fouet.

2. Ajouter l'oeuf à la préparation et fouetter. Puis, ajouter un peu de lait et fouetter vigoureusement pour enlever les grumeaux. Ajouter le lait en plusieurs étapes et bien fouetter après chaque addition. Terminer par le sirop d'érable et la vanille. Fouetter. 

3. Laisser la préparation reposer 5-10 minutes.

4. Chauffer une poêle en fonte, tout est meilleur dans une poêle en fonte, ou une crêpière, verser un tout petit peu d'huile (ou la vaporiser, c'est plus simple) et verser un peu d'appareil à crêpe (un peu plus de la moitié d'une louche).

5. Cuire la crêpe jusqu'à ce qu'elle soit parsemée de bulles et retourner. Cuire le deuxième côté jusqu'à ce que la crêpe soit bien dorée.

6. Recommencer avec le reste de l'appareil. Déguster avec un (ou deux, ou trois) bon filet de sirop d'érable.

samedi 21 février 2015

Biscuits fromagés pour le meilleur ami de l'homme



Quand on a un toutou, particulièrement quand il est en apprentissage d'un tas de trucs, il vaut mieux avoir sous la main des gâteries pour l'amadouer:)Le nôtre est tellement gourmand qu'avec de la bouffe, on peut lui faire faire à peu près n'importe quoi! Ces biscuits-ci, avec leur délicieuse odeur de fromage, le rendent complètement fou! Une fournée de ceux-ci dure assez longtemps, je n'ai donc pas besoin de lui en préparer souvent. Par conséquent, c'est sûr qu'il y aura toujours chez moi de belles gâteries pour chien faites maison comme celles-ci! Allez! faites plaisir à votre bête!






Ingrédients (22 gros biscuits ou environ une soixantaine de petits)

  • 1 1/2 tasse de farine de blé entier bio à pâtisserie
  • 1/2 tasse de semoule de maïs
  • 1/2 tasse de gros flocons d'avoine bio
  • 1/3 tasse d'huile de canola
  • 1/2 tasse de purée de citrouille ou de patate douce
  • 2 c. à soupe de bouillon de boeuf
  • 1 gros oeuf
  • 1 tasse de cheddar fort râpé
Préparation

1. Préchauffer le four à 325F en chaleur tournante (convection).

2. Dans un grand bol, mélanger la farine, la semoule et les flocons d'avoine.

3. Dans une grande tasse à mesurer, mélanger l'huile, la purée de citrouille, le bouillon et l'oeuf. Fouetter jusqu'à ce que le mélange soit relativement homogène.

4. Ajouter ce dernier mélange à celui à base de farine. Ajouter le fromage et, avec les mains, mélanger la pâte jusqu'à ce que tout soit bien amalgamé.

5. Sur une surface bien farinée (la pâte est molle et un peu collante mais facile à travailler), abaisser la pâte en un disque d'1/2 pouce d'épaisseur. À l'aide d'emporte-pièces, couper des biscuits et les déposer sur une plaque à biscuits très légèrement huilée.  Abaisser la pâte à nouveau jusqu'à ce qu'elle ait été tout utilisée. Sur la plaque, il n'est pas nécessaire de laisser un gros espace entre les biscuits, ils ne gonflent pas.

6. Enfourner au centre du four et cuire 35-40 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient bien croustillants. Retirer du four, placer les biscuits sur une grille et les laisser refroidir complètement.

Pour la conservation, je vous conseille de garder la ration hebdomadaire de votre toutou dans un bocal hermétique et de congeler le reste. Ainsi, les biscuits resteront bien frais et vous pourrez en décongeler quelques-uns une fois par semaine!

lundi 16 février 2015

Poulet cajun aux quarante gousses d'ail cuit en cocotte



 Depuis plusieurs années, j'achète des poulets entiers de qualité (bio, la plupart du temps) et je dois dire que je ne le regrette pas. Oui, c'est vrai, c'est plus cher, mais ça vaut clairement le coup. D'une part, le poulet ne perd pas le tiers de sa masse à la cuisson. D'autre part, la chair est bien meilleure, beaucoup plus tendre. Mon Homme adore le poulet aux quarante gousses d'ail que je prépare depuis quelque temps déjà. Sauf que moi, je suis un peu moins conservatrice et j'ai besoin de changement. Voilà pourquoi j'ai décidé de "pimper" cette recette de poulet pour en changer le goût. Aussi, j'ai changé la méthode: j'adore cuire le poulet à la cocotte parce que je trouve que le résultat final est toujours extra, la chair est si tendre. Certes, la peau n'est pas aussi croustillante que quand on le fait rôtir dans une rôtissoire, mais cela m'importe peu puisqu'on ne la mange pas vraiment, de toute façon. 







Ingrédients (4-6 portions)

  • 1 poulet de bonne qualité (bio ou de grain) de 1,8kg environ
  • 1 c. à thé de sel
  • 2 c. à thé de mariande sèche pour pulled pork (voir ici)
  • 2 c. à thé d'épices cajun, moulues
  • 1 c. à thé d'herbes de méditerranée
  • Huile d'olive
  • 40 gousses d'ail

Préparation

1. Préchauffer le four à 400F.

2. Verser un bon gros filet d'huile d'olive dans le fond d'une cocotte en fonte émaillée. Bien assécher le poulet à l'aide de papier essuie-tout.

3. Dans un petit bol, mélanger les épices et le sel.

4. Délicatement, décoller la peau de la chair du poulet sans forcer. On ne voudrait surtout pas déchirer la peau. Étendre un peu du mélange d'épices à l'intérieur de la cavité du poulet et entre la peau et la chair. Bien frotter le reste directement sur la bête. 

5. Déposer des gousses d'ail (une dizaine, environ) dans la cavité du poulet. 

6. Déposer le poulet, poitrine vers le haut, dans la cocotte. Répartir les gousses tout autour.

7. Verser de l'huile sur la bête et mettre le couvercle sur la cocotte.

8. Enfourner la cocotte au centre du four et cuire à 400F pendant 15 minutes. Puis, abaisser la température du four à 325F et poursuivre la cuisson 1h20 à 1h30 ou jusqu'à ce que le poulet soit bien cuit.

9. Laisser reposer 10-15 minutes avant de déguster.

Tous les textes et les photos du blog Faits avec amour/Les Aventures culinaires de Kiki sont ma propriété exclusive. Ils sont protégés par les lois qui concernent les droits d'auteurs. Sauf autorisation écrite, toute reproduction partielle d'une photo ou d'un texte sans mon accord, pour des fins autres que celles d'utilisation personnelle, est interdite.















Tous droits réservés au blog Les Aventures culinaires de Kiki.