vendredi 30 décembre 2011

Saint-Honoré, version vanille-chocolat

Cette année, les vacances ont commencé plutôt tardivement, soit le 23 décembre... J'étais complètement crevée à ce stade parce que, pendant presque 7-8 jours, j'avais cuisiné le matin avant d'aller travailler et le soir... Tout ça pour confectionner tous les éléments de mes paniers de Noël et tous les éléments dont j'allais avoir besoin pour la fête que je préparais secrètement à mon amoureux! Ouf! Puis, comme je m'étais proposé pour apporter le dessert chez mes parents le 24 au soir, je devais réaliser autre chose. Évidemment, vous me connaissez, je ne pouvais arriver avec un truc banal... Après tout, c'était Noël...

J'avais donc arrêté mon choix sur un St-Honoré parce que, entre autres, j'aime les choux!!! Aussi, ce type de gâteau fait vraiment festif! Par contre, j'avais envie de changer un peu... je voulais le faire à la mode Forêt-Noire... Le matin, j'ai donc commencé par préparer ma pâte à choux. Parfait, tout va bien, les choux sont parfaits! Ensuite, je roule ma pâte feuilletée et j'y fais deux cercles de pâte à choux. Hop au four! Tout va toujours bien. Puis, je fais des cerises griottes confites. Tout va bien. Vous me voyez venir hein? Je prépare ma crème chiboust. Un peu moins bien réussie que le reste, mais quand même. Je mélange des cerises avec de la crème chiboust, je suis vraiment déçue du résultat... Bon, plan B et je vous passe l'étape de la crise (vous savez le type de crise digne d'un enfant de 2 ans fatigué???) parce que je suis certaine que ça ne vous intéresse pas;)

Donc, comme je disais, plan B: je vais faire une version traditionnelle du St-Honoré!  Je commence mon caramel. Pour une raison obscure (bon, d'accord peut-être parce que je l'ai oublié sur le feu), il n'a pas fonctionné! Je décide sereinement (peut-être n'est-ce pas le bon mot?) de recommencer! Encore une fois, je rate mon caramel parce que je tente de garnir mes choux de crème pendant qu'il cuit (et je l'oublie encore)... Mais, en plus d'avoir raté mon caramel, je me rends compte que ma crème manque de tonus! Crise, crise, crise!!! Comme je n'ai pas assez d'énergie pour faire une autre crise, je décide de passer au plan C... Oui, oui, ça existe et je peux même vous confirmer que c'est l'étape qui vient juste avant celle où on ouvre la fenêtre  (même en plein hiver) et qu'on balance le tout à l'extérieur! Le plan C consistait à mélanger la crème chiboust à de la crème fouettée et à glacer les choux de ganache. Finalement, je dois dire que le résultat fut fort heureux (heureusement!!!) et que nous nous sommes régalés pendant le Réveillon!

J'en profite aussi pour vous faire mes meilleurs voeux pour le Nouvel An! Je vous souhaite de beaux moments en famille! Que cette année 2012 vous offre tout ce qu'il y a de mieux!


Ingrédients
450g de pâte feuilletée pur beurre
Pâte à choux (voir plus bas)
Crème chiboust (voir plus bas)
1 tasse de crème 35% à fouetter
Ganache au chocolat (voir plus bas)
Chocolat râpé
Sucre rouge décoratif

Pâte à choux
200 ml de lait
200 ml d'eau
140 g de beurre non salé, à la température de la pièce
2 pincées de sel
20 g de sucre
200 g de farine tout usage
4 gros oeufs à la température de la pièce

Crème chiboust
5 g de gélatine en feuille
6 gros jaunes d'oeufs
50 g de sucre
25g de fécule de maïs
250ml de lait entier
1 gousse de vanille, fendue et grattée

6 gros blancs d'oeufs
50 g de sucre

Ganache au chocolat noir
100g de chocolat noir (70%)
120 g de crème 35%

Préparation

1. Préchauffer le four à 300F en chaleur ventilée et tapisser une plaque de papier parchemin.

2. Dans la casserole, verser l'eau, le lait, le sucre, le sel et le beurre. Chauffer sur un feu vif et bien mélanger, à l'aide d'une cuillère de bois, jusqu'à ce que le beurre soit complètement fondu. Puis, amener à ébullition. Laisser bouillir quelques secondes, jusqu'à ce que l'ébullition soit sur la surface entière et que le liquide commence à monter un peu.

3. Retirer la casserole du feu et y jeter, d'un coup, la farine. Fouetter vigoureusement à la cuillère de bois jusqu'à ce que toute la farine soit bien incorporée.

4. Remettre sur le feu, mélanger vigoureusement jusqu'à ce que la pâte soit bien desséchée, c'est-à-dire qu'elle ne colle plus ni à la cuillère, ni aux parois de la casserole. Verser la pâte dans le bol du batteur électrique.

5. À l'aide du batteur muni du fouet, fouetter la pâte pendant 30 à 60 secondes.

6. Pendant ce temps, battre les oeufs en omelette. Incorporer la moitié des oeufs et battre jusqu'à ce qu'ils soient bien incorporés. Puis, petit à petit, ajouter de l'oeuf battu jusqu'à ce que la pâte ait la consistance voulue, elle doit être bien ferme et ne pas retomber.

7. Mettre la pâte dans une poche munie d'une douille non cannelée. Pocher des choux avec le 3/4 de l'appareil. Réserver le reste.

8. Battre un oeuf jusqu'à ce qu'il soit légèrement mousseux. Puis, égaliser les choux et les badigeonner de dorure.

9. Cuire les choux pendant 50 minutes au four, puis mettre une cuillère de bois en travers de la porte du four pendant les 10 minutes suivantes. Sortir les choux du four, les déposer sur une grille et les laisser refroidir complètement. Chauffer le four à 350F en chaleur non ventilée.

10. Rouler la pâte feuilletée et forme un disque de 25-26 cm. Piquer la pâte à plusieurs endroits sur la surface.

11. Sur le pourtour, garnir d'un cercle de pâte à choux. Puis, faire un cercle plus petit de pâte à choux environ au centre du cercle de pâte feuilletée. Enfourner et cuire environ 25 minutes, soit jusqu'à ce que les pâtes soient bien gonflées et bien dorées. Retirer du four, déposer sur une grille et laisser refroidir.

12. Mettre à tremper les feuilles de gélatine dans l'eau froide.

13. Dans un bol, verser les jaunes d'oeufs et les mélanger avec 50 g de sucre et la fécule de maïs. Mélanger vivement sans faire blanchir.

14. Pendant ce temps, faire chauffer le lait et la gousse de vanille à feu assez vif jusqu'à ébullition. Retirer la gousse de vanille.

15. Tout en fouettant vigoureusement, verser petit à petit le lait bouillant sur le mélange de jaune d'oeufs.


16. Verser l'appareil et remettre sur un feu moyen-vif. Cuire, en fouettant sans cesse et vigoureusement, jusqu'à ce que le mélange ait bien épaissi. Ajouter à la crème pâtissière la gélatine égouttée et bien mélanger.

17. Pendant ce temps, monter les blancs d'oeufs en neige avec le sucre en battant de plus en plus vite. Battre jusqu'à ce que les blancs soient fermes.

18. Détendre la crème pâtissière avec un peu de blancs d'oeufs. Puis, incorporer le reste en pliant délicatement. Réfrigérer 1-2 heures.

19. Quand la crème chiboust a refroidi, battre la crème 35% jusqu'à ce qu'elle forme des pics assez fermes.

20. Incorporer la crème fouettée à la crème chiboust. Mettre la crème dans une poche munie d'une douille au choix.

21. Garnir les choux de crème.

22. Préparer la ganache. Chauffer la crème jusqu'à ébullition, puis la verser sur le chocolat. Laisser reposer une minute et battre jusqu'à ce que le chocolat soit fondu.

23. Tremper le dessus des choux dans la ganache et un peu la base aussi.

24. Poser les choux sur le plus grand cercle de pâte à choux et maintenir avec des cure-dents jusqu'à ce que la ganache soit prise. Répéter pour tout le tour du St-Honoré. Saupoudrer les choux de sucre rouge.

25. Pocher le reste de la crème dans le centre.

26. Décorer la crème de copeaux de chocolat.

27. Réfrigérer jusqu'au service.

Sources: Pâtisserie!, Christophe Felder&amp (crème chiboust); Éclairs, Marianne Magnier-Moreno (pâte à choux et ganache)

Imprimer la recette



mercredi 28 décembre 2011

Sablés espresso-chocolat noir

Je sors temporairement de ma tanière aujourd'hui. Disons que ce début de vacances n'a pas été particulièrement reposant... Je profite donc de ce congé pour aussi prendre un peu congé de blogue. Vous savez à quel point ça peut être prenant, n'est-ce pas??? Pour apprécier ce que l'on a, parfois, il faut prendre du recul. C'est ce que je fais.

Aujourd'hui, je vous présente d'excellents biscuits que j'ai déjà fait deux fois. Le chocolat et le café bien fort sont deux saveurs que j'aime beaucoup marier. Ces biscuits-ci sont donc parfaits puisqu'ils contiennent de la poudre d'espresso et du chocolat noir haché! En plus, leur texture est vraiment, vraiment extra, c'est-à-dire bien sablée! Remarquez, ces biscuits viennent de la super Dorie Greenspan, ce n'est pas étonnant. Déjà, tout seuls, ils sont extra, ils sont encore meilleurs avec un p'tit café! Bien sûr, vous pouvez, comme moi, en offrir quelques-uns ou bien les garder pour vous, personne ne le saura;)



Ingrédients (environ 36 biscuits)

1 c. à soupe de poudre d'espresso instantané
1 c. à soupe d'eau chaude
240 g de beurre non salé, à la température de la pièce
2/3 tasse de sucre à glacer
1/2 c. à thé d'extrait de vanille
2 tasses de farine tout usage, non blanchie
120 g de chocolat noir, coupé en petits morceaux


Préparation


1. Dans l'eau chaude, dissoudre la poudre d'espresso et laisser refroidir.

2. À l'aide du mélangeur sur socle muni du fouet plat, battre le beurre et le sucre à glacer à vitesse moyenne pendant environ 3 minutes, soit jusqu'à ce que le mélange soit très crémeux.

3. Ajouter la vanille et l'espresso dilué, mélanger. Réduire la vitesse du mélangeur et ajouter la farine en mélangeant tout juste pour que la farine soit incorporée.

4. À l'aide d'une spatule en silicone, incorporer les morceaux de chocolat.

5. Toujours à l'aide de la spatule, transférer la pâte à biscuit dans un grand sac à congélation. Déposer le sac sur une surface plate et, en laissant le sac ouvert, rouler la pâte en un rectangle de la taille désirée. Sceller le sac en enlevant le plus d'air possible. Réfrigérer au moins 2 heures ou jusqu'à 2 jours.

6. Disposer les grilles du four de manière à séparer le four en tiers et le préchauffer à 325 F. Tapisser deux plaques de papier parchemin ou de Silpat.

7. Déposer la pâte sur une planche à découper et, à l'aide d'un couteau dentelé ou bien aiguisé, couper des carrés de pâte d'environ 1 1/2 po d'épaisseur. Déposer les carrés de pâte sur les plaques et laisser un peu d'espace entre chacun.

8. Cuire les biscuits au four de 18 à 20 minutes, en inter-changeant les plaques de grilles et de sens à la moitié de la cuisson. Les sablés ne doivent pas trop colorer.

Source: Baking: From my home to yours, Dorie Greenspan

samedi 24 décembre 2011

Biscuits bonshommes de pain d'épices

Ouuuuuufffffffffff!!!! Enfin en vacances!!!! Bon, je me suis réveillée tôt ce matin, probablement à cause de tous les préparatifs que j'ai à faire aujourd'hui, mais sans réveille-matin! Juste ça, ça me rend bien heureuse! En ce matin de réveillon, je tenais absolument à vous souhaiter à tous et à toutes, chers lecteurs, chères lectrices fidèles, Joyeux Noël! J'espère que vous aurez de beaux moments en famille et que vous vous remplirez bien la panse! J'espère aussi que vous avez été sages cette année, sinon vous savez ce qui arrivera: le Père Noël sera chiche avec vous! Remarquez, si vous lui laissez un de ces beaux biscuits et un verre de lait sur la cheminée, il changera sûrement d'idée!

Joyeux Noël !



Ingrédients (24 à 36 biscuits)


Biscuits pain d'épices
1/2 tasse de beurre, à la température de la pièce
1/2 tasse de sucre
1 c. à thé de poudre à pâte
1/2 c. à thé de bicarbonate de soude
1 c. à thé de gingembre moulu
1/2 c. à thé de cannelle moulue
1/4 c. à thé de clou de girofle moulu
1/2 tasse de mélasse
1 gros oeuf
1 c. à soupe de vinaigre
2 1/2 tasses de farine tout usage, non blanchie

Glace royale
2 tasses de sucre à glacer
1 1/2 c. à soupe de poudre de meringue
1/4 c. à thé de crème de tartre
1/4 tasse d'eau tiède-chaude
1 c. à thé d'extrait de vanille
2 c. à soupe d'eau additionnelle


Préparation

1. Dans bol du batteur électrique muni du fouet plat, battre le beurre à vitesse moyenne-élevée pendant 30 secondes. Ajouter le sucre, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le gingembre, la cannelle et le clou de girofle. Battre jusqu'à ce que tout soit bien incorporé et que le mélange soit léger et crémeux, soit de 3 à 5 minutes, tout en raclant les parois du bol 1 ou 2 fois.

2. Ajouter la mélasse, l'oeuf et le vinaigre et battre jusqu'à ce qu'ils soient bien incorporés et racler les parois du bol.

3. Ajouter, à vitesse lente, la farine et terminer de l'incorporer à la cuillère de bois.

4. Diviser la pâte en deux disques et la réfrigérer jusqu'à ce qu'elle ait la bonne texture pour être roulée (de 1 à 3 heures).

5. Préchauffer le four à 375F. Tapisser deux plaques de papier parchemin.

6. Sur une surface légèrement farinée, rouler le premier disque de pâte et l'abaisser à environ 1/8 de po. À l'aide d'un emporte-pièce en forme de bonhomme, découper des biscuits. Les déposer sur les plaques tout en laissant environ 1 po d'espace entre chacun d'eux. Procéder de la même façon avec le deuxième disque de pâte.


7. Cuire les biscuits pendant 5-6 minutes, soit jusqu'à ce que la base de chacun soit légèrement dorée. Retirer du four et laisser reposer quelques minutes avant de déposer sur un plaque pour qu'ils refroidissent complètement.

8. Quand les biscuits ont bien refroidi, préparer la glace royale. Dans le bol du batteur électrique muni du fouet, mélanger ensemble, à basse vitesse, le sucre à glacer, la poudre de meringue et la crème de tartre.

9. Ajouter l'eau et la vanille et battre à basse vitesse jusqu'à ce que tout soit bien incorporé et augmenter la vitesse presque au maximum ensuite et battre de 5 à 7 minutes, soit jusqu'à ce que la glace soit vraiment ferme. Ajouter 1 ou 2 c. à soupe d'eau pour obtenir la consistance voulue.

10. Si désiré, colorer la glace. Mettre la glace dans une poche munie d'une douille fine et décorer les bonshommes de pain d'épices avec les motifs voulus.

Adaptation de: Very Merry cookies, Better homes and gardens

Imprimer la recette

jeudi 22 décembre 2011

Tire-éponge enrobée de chocolat

Plus qu'un seul dodo avant les vacances. Je vous jure, j'ai l'impression que ce moment ne va jamais arriver! Je sais, je sais, peut-être que certains d'entre vous se disent: "Pfffffff, elle est prof, elle, elle est (donc) toujours en vacances, de quoi elle se plaint????" Je vous le jure, cette année, je n'en peux plus, mais plus du tout.

Bon, j'ai fini de m'apitoyer sur mon sort! N'empêche, depuis plus d'une semaine, en plus du travail, je suis dans les préparatifs de mes paniers gourmands, mais aussi, je prépare l'anniversaire de mon copain à moi!  Mais chuuuuttt! C'est une surprise! Bref, pour faire une histoire courte, mon Kitchenaid et moi, on est rendus plus qu'intimes:) Aujourd'hui, la recette que je vous présente est d'une simplicité enfantine (ce qui ne veut tout de même pas dire qu'on doive la faire faire à un enfant). Ça ne prend presque rien, mais le thermomètre est essentiel. Aussi, si, comme moi, vous aimez les Crunchies (vous n'avez pas idée du nombre que j'ai mangé à une certaine époque de ma vie), vous allez être conquis par cette tire-éponge enrobée de votre meilleur chocolat. Personnellement, j'ai enrobé certains morceaux de chocolat au lait (44% de cacao) et de chocolat noir (70% de cacao). Même si j'admets avoir une préférence pour les morceaux au lait, il ne faut pas bouder les autres, ils sont excellents!


Ingrédients
1/4 c. à thé de gélatine en poudre
1 c. à thé d'eau froide
3 tasses de sucre
1 tasse de sirop de maïs clair
1 tasse d'eau
2 c. à soupe de miel
2 c. à soupe de bicarbonate de soude
Chocolat au lait et noir pour couverture


Préparation

1. Beurrer un moule de 9 x 13 po et le fariner également. Enlever l'excédent de farine. Réserver.

2. Dans un petit bol, mélanger la gélatine avec l'eau froide. Réserver.

3. Dans un grande casserole (vraiment important), combiner le sucre, le sirop de maïs et l'eau. Couvrir et amener à ébullition.

4. Bouillir, à couvert, pendant 4 minutes. Retirer le couvercle et insérer un thermomètre à bonbons dans la préparation. Ne pas mélanger et attendre que le mélange atteigne 280F.

5. Ajouter le miel et laisser le sirop monter à 310F. Retirer la casserole du feu et laisser la préparation reposer 2-3 minutes, soit jusqu'à ce qu'elle cesse de produire des bulles.

6. Pendant ce temps, faire fondre la gélatine au four à micro-ondes pendant 10-15 secondes. Puis, à l'aide d'un fouet, bien l'incorporer dans la préparation bouillante. Bien mélanger.

7. Ajouter ensuite le bicarbonate de soude et fouetter vigoureusement pour bien l'incorporer. Attention, à ce stade, le mélange prendra beaucoup de volume.

8. Remettre la casserole sur le feu pendant 30 secondes tout en continuant à fouetter vigoureusement.  La préparation prendra encore du volume.

9. Verser immédiatement la préparation dans le moule beurré et fariné et laisser le tout reposer, sans y toucher, pendant au moins 2 heures ou jusqu'au lendemain.

10. Retourner le moule de bord sur un papier parchemin et tapoter pour que la tire-éponge s'en détache.

11. En utilisant un couteau, briser la tire en morceaux de la taille voulue.

12. Puis, tremper des morceaux de tire dans le chocolat fondu.

13. Conserver la tire, recouverte ou non, dans un contenant hermétique.

Source: Chocolates ans confections, Peter P. Greweling

Imprimer la recette


mercredi 21 décembre 2011

Cadeau d'échange entre blogueurs

Cette année, Lau, du blogue Voyage au bout de la tarte, a eu la magnifique idée d'organiser un échange de cadeaux entre blogueurs. Je n'ai pas pu résister! D'ailleurs, j'ai eu bien du plaisir à essayer de trouver des idées pour Isabelle D. que j'ai pigée! Pour ma part, c'est Kim (ben, oui, on a le même prénom) du blogue Kimchi et cie qui a hérité de mon cas! Je suis très contente des cadeaux que j'ai reçu et je trouve que j'ai été pas mal gâtée.

Merci donc à Lau, qui a organisé cette échange, et à Kim qui m'a si gentiment envoyé un beau gros paquet:)

Ça commence à sentir Noël!

Voici donc ce que j'ai reçu:


Mon paquet bien, bien scotch-tapé contenait un tas de trucs, j'avais l'air d'une gamine.

1. D'abord, j'ai reçu un coffret pour présenter des apéros sur des mini ardoises! J'ai tellement hâte de faire ma fraîche avec ça quand je vais recevoir:)

2. J'ai aussi eu une boîte de mini biscuits en forme de Koala... ils sont fourrés de fraise chimique... un goût qui rappelle l'enfance.

3. Aussi, j'ai reçu un petit pandoro, j'aime beaucoup ça!!!

4. Vous voyez les belles caissettes? Ce que je les aime. Par contre, il va vite falloir que je trouve quoi faire avec ceux de Frosty the Snowman parce que, sinon, il faudra que je les range jusqu'à l'an prochain:)

5. Vous croyez que c'est? eh! bien! vous vous trompez, j'ai aussi reçu une carte-cadeau de 25$ échangeable à la Forfaiterie et une belle friandise en chocolat en forme de papa Noël!






mardi 20 décembre 2011

Pâtes de coings

Cette année, j'ai presque découvert le coing. En fait, j'avais déjà goûté à de la gelée de coings en Europe, mais c'est tout. Puis, je les ai cuisinés de plusieurs façons et je dois dire que j'adore! En octobre dernier, sur le blogue de Piroulie, Pâtisseries et Gourmandises, j'ai vu une recette de pâte de coings et je m'étais promis de la tester dès que je mettrais la main sur quelques-uns de ces fruits! Vraiment, bien que la préparation soit un peu fastidieuse (il faut brasser pendant environ 20-30 minutes), c'est archi simple et le résultat est absolument parfait! Ces pâtes de fruits ont une super tenue et je n'ai pas eu besoin d'y ajouter quoi que ce soit parce que les coings contiennent beaucoup de pectine naturelle! Je suis super contente d'avoir des pâtes de fruits dans mes paniers de Noël cette année:)


Ingrédients
4 petits coings (ou 2-3 gros)
Sucre (2/3 du poids de la purée de coings)
Le jus d'1/2 citron
Sucre


Préparation

1. Bien nettoyer les coings et les sécher.

2. Couper les fruits en quartiers, les peler et retirer la partie centrale des coings (les pépins et la partie dure et granuleuse).

3. Mettre la peau et les pépins dans un coton fromage, fermer à l'aide d'une ficelle.

4. Dans une cocotte, mettre les coings, le coton fromage rempli de la peau et des pépins des fruits. Couvrir le tout d'eau et y mettre aussi le jus de citron.


5. Amener à ébullition sur feu vif, baisser le feu et laisser les fruits mijoter à feu moyen-doux pendant environ 40 minutes, soit jusqu'à ce que les quartiers de coings soient bien tendres.

6. Égoutter les coings et les peser.

7. Réduire les coings en purée au mélangeur, remettre dans la cocotte et y mettre le 2/3 du poids des fruits en sucre (par exemple, pour 600g de purée de fruits, mettre 400g de sucre). 

8. Faire cuire le mélange de purée et sucre pendant 1 heure à feu moyen-doux en brassant toutes les 5 minutes. Puis, après une heure de cuisson, quand la purée aura épaissi et qu'elle aura pris une teinte dorée, brasser sans arrêt (moi, pendant 20 minutes). 

9. La pâte de coings sera prête quand elle sera épaisse et difficile à remuer et qu'elle se détachera facilement des parois de la cocotte.

10. Verser la pâte de coings dans un moule de 8x8 po tapissé de papier parchemin. Laisser sécher 12 à 24 heures. Puis, retourner la pâte de fruits et faire sécher à nouveau de 12 à 24 heures.

11. Couper les pâtes de fruits en morceaux de taille égale et les enrober dans le sucre. Conserver dans un contenant hermétique.

Imprimer la recette


lundi 19 décembre 2011

Rochers au praliné feuilleté

Ça y est, nous sommes officiellement dans le dernier sprint avant Noël! Vous n'avez pas idée du week-end que j'ai passé... En fait je l'ai passé presque entièrement dans la cuisine à préparer des confiseries, du chocolat, des biscuits... Au moins, j'avais de la musique de Noël pour m'encourager à continuer quand j'en avais marre! D'ici Noël, je publierai donc les résultats de cette fin de semaine fort occupée (mais fort productive aussi!).

Je commence par un réel coup de coeur! Ces rochers demandent un peu de préparation si vous n'avez pas de pâte de praliné et de pâte de noisettes sous la main, mais, croyez-moi, ils valent clairement la préparation! En fait, il ne sont pas si longs à préparer même avec les pâtes! Je vous jure, une bouchée de ces petits chocolats (bonbons...) et vous serez conquis. D'ailleurs, je sens que certaines personnes seront bien contentes d'avoir de ces rochers dans leur panier de Noël!!! Cette recette, je l'ai trouvée sur le blogue La cuisine de Bernard qui est vraiment une source extra fiable côté pâtisserie et confiserie. D'ailleurs, c'est en faisant cette première recette que j'ai testé une nouvelle façon de tempérer le chocolat (voir ici pour une explication claire et complète), soit en utilisant du beurre de cacao... Comme vous pouvez le voir, ça n'a pas parfaitement fonctionné, mais ça s'en vient...


Ingrédients (64 rochers)

Pâte de noisettes
200g de noisettes grillées et pelées
200g de sucre à glacer

Rochers
200g de pâte de noisettes
200g de pâte de praliné
140g de chocolat noir de couverture à 70% de cacao
60g de chocolat au lait de couverture à 44% de cacao
60g de crêpes dentelles (feuilletines)

Enrobage
400g de chocolat noir de couverture à 70% de cacao
4g de beurre de cacao Mycryo
80g d'amandes grillées hachées


Préparation

Pâte de noisettes

1. Griller les noisettes pendant environ 10 minutes à 350F.

2. Mettre les noisettes dans un torchon et bien secouer et frotter pour enlever la peau de noix.

3. Peser les noisettes et le sucre à glacer, il faut le même poids des deux.

4. Quand les noisettes sont un peu refroidies, les mettre, avec le sucre à glacer, dans le bol du robot culinaire. Pulser quelques fois, puis faire tourner à plein régime de 5 à 10 minutes, soit jusqu'à ce que la pâte obtenue soit bien souple et crémeuse.

5. Mettre dans un bocal et réserver au frais.

Rochers

1. Dans un bol, mélanger la pâte de praliné et la pâte de noisettes.

2. Au bain-marie, faire fondre les deux chocolats.

3. Ajouter le chocolat fondu au mélange de pâtes de noix, bien mélanger et ajouter les feuilletines. Bien mélanger à nouveau.

4. Tapisser un moule carré de 8x8po de papier sulfurisé et y verser le mélange. Réfrigérer jusqu'à ce que le mélange ait durci.

5. Retirer le praliné du moule en tirant sur le papier parchemin. Déposer sur une planche à découper et découper en 64 parts égales. Puis, rouler les morceaux en boules.


Enrobage

6. Faire griller les amandes pendant 10-12 minutes à 350F. Réduire en une poudre grossière au robot culinaire.

7. Faire fondre le 2/3 du chocolat noir à 40-45C.

8. Ajouter le reste du chocolat et bien mélanger.

9. Lorsque le mélange atteint 35C, ajouter le beurre de cacao et bien mélanger.

10. Ajouter les amandes grillées.

11. Laisser la température de l'enrobage atteindre 31-32C en remuant fréquemment.

12. À ce moment, plonger les boules de praliné dans le mélange, égoutter l'excédent et déposer sur du papier parchemin.

13. Laisser les rochers cristalliser à la température ambiante. Conserver dans un contenant hermétique.

Imprimer la recette

vendredi 16 décembre 2011

Pancakes au lait de poule, canneberges confites

Il y a deux jours, quand j'ai publié les biscuits au lait de poule, je vous disais que j'allais publier des recettes pour vous permettre d'utiliser votre lait de poule restant, en voici une. D'ailleurs, ça vaudrait même la peine de s'acheter du lait de poule juste pour faire cette recette! Ces pancakes sont vraiment délicieux et tellement aériens et moelleux! En plus, avec les canneberges, ils sont vraiment bien festifs. D'ailleurs, ils pourraient très bien constituer le petit déjeuner de Noël!




Ingrédients (10-12 pancakes)


Pancakes (12 pancakes, 4-6 portions)
2 tasses de farine tout usage, non blanchie
4 c. à thé de poudre à pâte
1/2 c. à thé de sel
1/4 c. à thé de muscade moulue
2 gros oeufs
1 1/2 tasse de lait de poule
2 c. à soupe de beurre fondu, légèrement refroidi


Canneberges confites
350g de canneberges fraîches ou congelées
3 tasses de sucre
2 tasses d'eau




Préparation


Canneberges confites (à faire la veille ou une semaine à l'avance)

1. Dans une casserole, amener l'eau et le sucre à ébullition. Quand le sucre est bien dissout, y verser les canneberges et amener de nouveau à ébullition.

2. Couvrir la surface de papier parchemin et baisser le feu au minimum. Laisser le tout ainsi pendant environ 1 heure (on veut seulement garder les canneberges au chaud).

3. Éteindre le feu et laisser reposer les canneberges dans le sirop, au réfrigérateur, pendant au moins 24 heures.

Crêpes

1. Dans un bol, mélanger la farine, le poudre à pâte, le sel et la muscade. 

2. Dans un autre bol, battre les oeufs et ajouter le lait de poule et le beurre fondu.

3. Creuser un puits au centre des ingrédients secs et y verser le mélange de lait de poule. Bien fouetter pour éliminer les grumeaux. 

4. Dans une crêpière chaude, badigeonner un peu de beurre et y faire cuire les crêpes (1/4 tasse d'appareil pour chacune d'elles) des deux côtés jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées et gonflées. Servir avec des canneberges et leur sirop.

Source pour les crêpes: allrecipes.com

Imprimer la recette





jeudi 15 décembre 2011

Blanquette de porc aux fines herbes

Je ne sais pas si vous avez déjà goûté une blanquette de veau, pour ma part, il y a longtemps que je l'ai fait. Dans le dernier livre de Jean-François Plante, une recette de cette spécialité est présentée. Toutefois, elle est préparée avec du filet de porc, une coupe de viande parfaite parce que tendre et beaucoup plus rapide à préparer. En plus, comme il s'agit d'une recette de Monsieur Plante, elle est vraiment savoureuse et très bien assaisonnée. Vraiment, ce plat parfait, qui peut très bien être servi la semaine en raison du fait qu'il ne nécessite pas plusieurs heures de cuisson, sera aussi parfait pour une souper de week-end avec des gens.


Ingrédients (4 à 6 portions)
2 c. à soupe de beurre
2 c. à soupe d'huile d'olive
1 kg de filet de porc, coupé en cubes
Sel et poivre du moulin
2 c. à thé de thym haché
2 c. à thé d'origan frais, haché
2 c. à thé d'herbes salées du Bas-du-Fleuve
4 gousses d'ail, émincées
2 c. à soupe de farine
1 tasse de vin blanc
1 1/2 tasse de bouillon de poulet
4 grosses carottes, pelées et coupées en rondelles
2 poireaux, coupés en rondelles
1 petit oignon, piqué de 4 clous de girofle
3 feuilles de laurier
1/2 tasse de crème à cuisson
2 jaunes d'oeufs
2 c. à soupe de ciboulette fraîche, hachée
2 c. à soupe de persil frais, haché finement


Préparation

1. Dans une cocotte, faire fondre le beurre dans l'huile à feu moyen-vif. Y saisir et dorer les cubes de porc 4-5 minutes, ne pas trop en mettre à la fois. Ajouter les herbes fraîches, les herbes salées et l'ail, laisser dorer 1-2 minutes. Ajouter la farine, remuer le tout et cuire 1-2 minutes, en évitant de faire brunir la farine.

2. Déglacer avec le vin blanc, laisser réduire 2 minutes. Mouiller avec le bouillon, ajouter les carottes, les poireaux, l'oignon et les feuilles de laurier. Rectifier l'assaisonnement, couvrir et laisser mijoter 1 heure à feu moyen-doux.

3. Retirer les cubes de porc de la cocotte et les réserver au chaud.

4. Filtrer le jus de cuisson dans un tamis et réserver les légumes dans un bol. Verser le jus dans la cocotte et le faire réduire quelques minutes à feu moyen-vif.

5. Pendant ce temps, fouetter la crème et les jaunes d'oeufs dans un bol. Verser dans le bouillon en fouettant sans arrêt et laisser réduire jusqu'à épaississement.

6. Remettre la viande et les légumes dans cette sauce et mélanger tout juste pour bien les enrober. Garnir de ciboulette et de persil hachés.

Source: Bistro, Bistro, Jean-François Plante

Imprimer la recette

mercredi 14 décembre 2011

Biscuits au lait de poule

Encore des biscuits vous allez me dire? Eh! bien, oui! Pour à peu près tout le monde Noël et biscuits riment ensemble! Imaginez alors quand ces gourmandises sont fabriquées avec du lait de poule! On peu difficilement avoir plus concept! Aujourd'hui, je vous présente une autre belle recette de biscuits qui pourront aisément se retrouver dans vos paniers de Noël ou encore qui pourront ravir notre cher Père Noël! Je vous le dis, si vous laissez traîner quelques-uns de ces biscuits près du sapin pendant la nuit de Noël, ils auront fort probablement disparu (et ce n'est pas moi qui serai venue les manger:) Bien sûr, le goût du lait de poule est un peu discret, mais grâce à la vanille, à la muscade et au rhum, ils sont vraiment délicieux! Dans quelques jours, je vous présenterai quoi faire avec le reste de votre lait de poule parce que cette recette n'en nécessite pas beaucoup!


Ingrédients (24 biscuits)
Biscuits
1/2 gousse de vanille, grattée
1 1/4 (180g) de beurre non salé, ramolli
1 tasse de sucre
1 1/2 c. à thé de poudre à pâte
1 c. à thé de muscade fraîchement râpée
1/2 c. à thé de sel de mer fin
1 oeuf
1 c. à soupe de lait de poule
1 c. à thé de rhum brun
3 1/4 tasses de farine tout usage, non blanchie

Glaçage
3 tasses de sucre à glacer
1/2 c. à thé d'extrait de vanille
3-4 c. à soupe de lait de poule


Préparation

1. Dans le bol du batteur électrique, battre le beurre pendant 30 secondes, à vitesse élevée et avec le fouet plat. Ajouter le sucre, la poudre à pâte, la muscade et le sel. Battre pendant 3-4 minutes, en raclant les parois du bol de temps à autre, jusqu'à ce que le mélange soit léger et épais.

2. Ajouter l'oeuf, le lait de poule et les graines de vanille. Mélanger jusqu'à ce que les derniers ingrédients soient bien incorporés.

3. Puis, ajouter peu à peu la farine, à basse vitesse, en en ajoutant le plus possible. Terminer d'incorporer et de mélanger à la cuillère de bois.

4. Diviser la pâte en deux, former deux disques et les emballer de pellicule plastique. Réfrigérer environ 1 heure, soit jusqu'à ce que la pâte ait durci.

5. Préchauffer le four à 375F. Sur une surface légèrement farinée, rouler chaque disque de pâte jusqu'à ce qu'il ait 1/4 po d'épaisseur. Puis, en utilisant un emporte-pièce, couper des cercles (ou autres formes) dans la pâte.

6. Tapisser deux plaques de papier parchemin ou de Silpat et y déposer les biscuits en laissant suffisamment d'espace entre chacun d'eux.

7. Cuire les biscuits de 8 à 10 minutes au centre du four, une plaque à la fois, jusqu'à ce que la base soit légèrement dorée. Les déposer sur une grille et les laisser refroidir.

8. Dans un bol, mélanger le sucre à glacer, la vanille. Puis, ajouter le lait de poule, petit à petit, jusqu'à obtenir la consistance d'une tartinade.

9. Quand les biscuits ont bien refroidi, les glacer à l'aide d'une spatule, puis les saupoudrer de muscade fraîchement râpée. Laisser les biscuits reposer jusqu'à ce que le glaçage ait figé.

Source: Very Merry cookies, Better homes and gardens

Imprimer la recette

mardi 13 décembre 2011

Boules aux épices et aux pacanes et suggestions pour paniers de Noël!

Je sais que, contrairement à plusieurs d'entre vous, je commence mes paniers de Noël un peu tard. Je suis ainsi faite, c'est-à-dire incapable d'être dans l'esprit de Noël plus de deux semaines à l'avance. Et, pour commencer mes trucs de Noël, je dois me sentir dans l'esprit de cette fête. La seule chose que j'ai faite à l'avance, ce sont les gâteaux aux fruits parce que c'est nécessaire!


Dans un premier temps, je tenais à vous faire quelques suggestions de recettes qui se trouvent déjà sur mon blogue pour vos paniers! Puis, au fil des jours, je vous présenterai mes nouveautés de cette année! Voici donc, d'abord, quelques suggestions déjà accessibles! D'ailleurs, j'ai ressorti mon image festive de l'an dernier!


Salé
Craquelins au cheddar, craquelins gâteau aux fruits, noix grillées assaisonnées aux 3 paprikas, rillettes de saumon et craquelins au cheddar

Sucré
Beurre de poires miel et vanille , beurre de pommes à l'érable, biscuits à la lime et à la semoule de maïs, biscuits à saveur de caramel, biscuits au chocolat noir et aux oranges confites, caramel au beurre salé et à la fleur de sel, caramels mous à la fleur de sel, orangettesspéculoostartinade à la pâte de pralinétruffes (Amaretto, amandes et pâtes d'amandes| Frangelico et noisettes| Grand Marnier et oranges 
confites)turtles

Dans un deuxième temps, les biscuits que je vous présente aujourd'hui sont ceux que j'ai fait dernièrement pour Gabrielle avec qui j'ai passé une journée fort agréable il y a peu de temps. Je les lui avais préparés parce que, la première fois que j'ai fait sa connaissance, elle a été tellement aimable et parce qu'elle m'a gâtée! Je voulais lui rendre la pareille! Comme je sais qu'elle aime beaucoup les épices et le chaï, je les ai choisis juste pour elle ces biscuits! J'ai vraiment eu un coup de coeur! Ces petites boules sont bien épicées et bien friables. Le petit glaçage leur donne un petit côté sucré supplémentaire. Définitivement, ils se retrouveront dans mes paniers de Noël (et j'en garderai quelques-uns pour moi,  bien sûr)!


Ingrédients (48 biscuits)
Biscuits
1 tasse (250g) de beurre non salé, ramolli
1/2 tasse de sucre à glacer
1 c. à thé d'extrait de vanille
2 tasses de farine tout usage, non-blanchie
1/2 c. à thé du mélange d'épices
1 tasse de pacanes grillées, hachées assez finement

Mélange d'épices
1 c. à thé de cannelle moulue
1/4 c. à thé de muscade moulue
1/2 c. à thé de piment de la Jamaïque (quatre-épices), moulu
1/2 c. à thé gingembre moulu

Glaçage
3/4 tasse de sucre à glacer
1 c. à thé du mélange d'épices
3-4 c. à thé de crème 15%


Préparation

1. Dans un petit bol, mélanger toutes les épices du mélange. Réserver.

2. Préchauffer le four à 325F. Tapisser deux plaques de papier parchemin ou de Silpat.

3. Dans le bol du mélangeur électrique, à l'aide du fouet plat, battre le beurre à vitesse assez élevée pendant 30 secondes. Ajouter le sucre à glacer et la vanille et battre 4-5 minutes, en raclant les parois du bol de temps à autre, jusqu'à ce que le mélange soit crémeux, pâle et épais.

4. Ajouter le mélange d'épices et, tout en mélangeant à basse vitesse, incorporer le plus de farine possible. Puis, en utilisant une cuillère de bois, incorporer le reste de la farine et les pacanes hachées.

5. Faire des petites boules de 1 po et les placer sur les plaques en laissant suffisamment d'espace entre chacune d'elles.

6. Cuire au centre du four, une plaque à la fois, pendant 15 à 18 minutes, soit jusqu'à ce que la base des biscuits soit légèrement dorée. Mettre les biscuits sur une grille et les laisser refroidir.

7. Pendant que les biscuits refroidissent, mélanger les ingrédients secs du glaçage, puis ajouter la crème, une cuillère à thé à la fois, jusqu'à obtenir la consistance désirée.

8. Quand les biscuits ont bien refroidi, tremper la calotte de chacun d'eux dans le glaçage et remettre sur la grille pour que le glaçage se fige.

Ces biscuits se conserveront aisément trois jours dans une boîte hermétique, mais aussi, ils se congèlent très bien pendant 3 mois.

Source: Very merry cookies, Better homes and garden

Imprimer la recette

lundi 12 décembre 2011

Brandade de saumon aux herbes et au mascarpone

La brandade est habituellement faite avec de la morue dans sa version traditionnelle. Pourtant, Jean-François Plante nous propose une version au saumon dans son dernier bouquin. J'ai tout de suite eu envie d'essayer d'autant plus qu'il y a des herbes et du mascarpone dans ce mélange, quoi demander de mieux? C'est vraiment un petit plat réconfortant vite prêt qui rappelle un peu le pâté au saumon ou encore les croquettes de poisson! Il est possible de servir ce plat en entrée ou en plat principal, il ne faudra que changer la quantité mise dans les assiettes! À compter de demain, je vais commencer à vous présenter les recettes des items qui se retrouveront des mes paniers de Noël de cette année! Alors, si vous avez besoin de quelques idées de dernière minute, c'est certainement ici que vous trouverez!


Ingrédients (4 à 6 portions)
6 pommes de terre à chair jaune moyenne, pelées et coupées en dés
3 gousses d'ail entières, pelées
2 filets de saumon, sans la peau, de 400g chacun
Sel et poivre
3 c. à soupe de beurre
2 c. à thé d'herbes salées du Bas-du-Fleuve
3 c. à soupe de crème
1/4 tasse de mascarpone
2 c. à thé de basilic, haché finement
2 c. à thé de ciboulette, hachée finement
1/4 tasse de pesto
1/4 tasse de câpres rincées et égouttées


Préparation

1. Préchauffer le four à 400F (200C).

2. Dans une casserole d'eau bouillante salée, faire cuire les dés de pommes de terre et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient tendres, soit de 10 à 20 minutes, selon la taille.

3. Pendant ce temps, assaisonner les filets de poisson et les cuire sur une plaque au four de 12 à 15 minutes.

4. Égoutter les pommes de terre, incorporer le beurre, les herbes salées, la crème, le mascarpone, le basilic et la ciboulette. Réduire en purée à l'aide d'un pilon ou d'un presse-purée et travailler le mélange jusqu'à ce que la purée soit bien onctueuse.

5. Incorporer, dans la purée, la chair de saumon et mélanger doucement afin de l'incorporer sans trop la briser. Saler et poivrer, au goût.

6. Dans une assiette, poser un cercle ou un emporte-pièce, remplir de brandade. Retirer le cercle et décorer de pesto et de câpres.

Source: Bistro, Bistro, Jean-François Plante

Imprimer la recette

vendredi 9 décembre 2011

Rôti de palette à l'orange et au gingembre

Ici, comme dans beaucoup de foyers, nous sommes ultra fan des braisés. Ils ont, bien sûr, l'avantage de produire une viande extrêmement fondante et ils sont tellement réconfortants! Depuis le début de l'automne, j'en ai fait quelques-uns et je dois dire que celui-ci est parmi les plus goûteux que j'ai fait. Bien sûr, il faut aimer le petit côté sucré! Comme je voulais être certaine que le goût de l'orange allait quand même ressortir, j'ai ajouté des zestes! Bien qu'il ne soit pas très prononcé (ce qui est une bonne chose, selon moi), il est quand même là! J'ai fait cuire mon rôti de palette à la mijoteuse pendant 8 heures, mais vous pouvez très bien cuire ce rôti pendant 3 heures, 3 heures 30 à 325F au four!



Ingrédients (4 à 6 portions)
1 c. à soupe d'huile de canola
1 oignon rouge, haché finement
6 gousses d'ail, hachées grossièrement
6 oignons verts, le blanc et le vert séparé
2 c. à soupe de gingembre, haché assez finement
1 rôti de palette avec l'os de 1,5 kg à 2kg
1/2 tasse de jus d'orange fraîchement pressé
1 1/4 tasse de bouillon de boeuf
1/4 tasse de sauce soya réduite en sel
Le zeste râpé d'une orange
1/3 tasse de sauce hoisin
3 c. à soupe de cassonade foncée
1 c. à thé d'huile de sésame grillé
Sel et poivre de Sichuan


Préparation

1. Dans une cocotte, faire chauffer l'huile de canola sur un feu moyen.

2. Ajouter l'oignon rouge, l'ail, le blanc des oignons verts et le gingembre haché et cuire jusqu'à ce que les oignons commencent à dorer.

3. Déposer les oignons, l'ail et le gingembre dans la mijoteuse.

4. Augmenter la température du feu à moyen-vif et y faire dorer, dans un peu d'huile, si nécessaire, le rôti de palette 3-4 minutes de chaque côté, soit jusqu'à ce qu'il soit bien doré.

5. Déposer dans la mijoteuse sur les oignons et l'ail.

6. Dans la cocotte, déglacer au jus d'orange et laisser réduire une minute. Puis, ajouter le bouillon, la sauce soya, le zeste d'orange, la sauce hoisin, la cassonade et l'huile de sésame grillée. Amener le tout à ébullition. Rectifier l'assaisonnement.

7. Verser le liquide dans la mijoteuse et cuire 7-8 heures à faible température.

8. Au moment de servir, parsemer le tout du vert de oignons verts.

Imprimer la recette

jeudi 8 décembre 2011

Petits pains briochés au babeurre, herbes et fromage

Depuis bientôt 1 an, je dois dire que je fais presque toujours mon pain maison. Les petits pains, comme ceux-ci, sont réellement simples et rapides à préparer. Cet été, dans ma folie des burgers (qui va certainement recommencer au mois de mai prochain), j'ai fait des petits pains similaires à ceux-ci. À la base, j'ai pris la recette chez Nath. Pour ces pains-ci, j'ai décidé de modifier un peu la recette afin d'obtenir des petits pains un peu plus goûteux et parfaits pour des sandwichs matin ou encore pour manger avec une soupe ou un mijoté! Le résultat est fort heureux.


Ingrédients (8-10 petits pains)
1/2 tasse de babeurre
1/2 tasse + 3 c. à soupe d'eau
2 c. à thé de levure instantanée
2 1/2 c. à soupe de sucre
2 gros oeufs + 1 pour la dorure
3 1/3 tasses de farine non blanchie
1 c. à thé de sel Kasher
2 1/2 c. à soupe de beurre non salé, à la température de la pièce
1/3 tasse de ciboulette, hachée finement
1/3 tasse de persil, haché finement
2/3 tasse de parmesan, râpé finement


Préparation


1. Dans le bol du mélangeur sur socle, mettre tous les ingrédients (sauf les herbes et le fromage) et mélanger avec la palme pour que le beurre soit bien incorporé dans la  pâte. Changer la palme pour le crochet et bien mélanger. Au bout de deux minutes, ajouter les herbes et le fromage à la pâte. Poursuivre le pétrissage encore 3-4 minutes. La pâte sera molle et collante, vous aurez donc besoin d'ajouter un tout petit peu de farine pour qu'une boule molle se forme.

2. Déposer la pâte dans un bol huilé, couvrir de pellicule plastique et laisser lever pendant environ 1 heure ou jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

3. Sur une surface légèrement farinée, diviser la pâte en 8-10 (ou en 24) pâtons, puis façonner les pâtons en petite boules. Déposer sur une plaque tapissée de papier parchemin en prenant bien soin d'espacer les boules de pâte. Laisser lever environ 1 heure, ou jusqu'à ce que les pâtons aient doublé de volume.

4. Préchauffer le four à 400F une trentaine de minutes avant la cuisson des pains. Battre un oeuf avec 1 c. à soupe d'eau.

5. Badigeonner les pains avec la dorure.

6. Cuire de 15 à 20 minutes, soit jusqu'à ce que les pains soient bien dorés.

Imprimer la recette

mercredi 7 décembre 2011

Tartinade de haricots blancs à l'italienne

Nous sommes très très nombreux à beaucoup aimer l'hummus. La preuve? Fontaine santé en vend en titi! J'aime beaucoup en préparer  moi-même parce que c'est VRAIMENT économique et rapide à préparer, mais aussi parce que je peux l'aromatiser comme je le souhaite. Ça fait du bien de changer. En collation ou pour le repas du midi avec une soupe ou une salade, j'aime beaucoup avoir une tartinade pour manger avec des crudités ou des chips de pita. C'est ce qui m'a motivée à préparer cette tartinade aux saveurs méditerranéennes avec tout plein de trucs que j'avais sous la main. Bien sûr, on peut presque varier les saveurs à l'infini, mais cette version-ci m'a beaucoup plu!


Ingrédients
1 boîte de haricots cannelinis, rincés et égouttés
6 tomates séchées dans l'huile
2 c. à thé de pesto
1 tête d'ail confit
1 c. à thé d'herbes salées du Bas-du-Fleuve
Le jus d'1/2 citron
1/4 tasse de yogourt nature
1 poignée de persil frais
1 c. à soupe d'huile d'olive
Sel et poivre du moulin

Garniture
Noix de pin
Huile
Pesto
1 tomate séchée, hachée


Préparation

1. Préchauffer le four à 350F.

2. Couper le dessus de la tête d'ail. La déposer sur un carré de papier aluminium, arroser d'un peu d'huile et refermer le papier aluminium de façon à bien emprisonner l'ail. Enfourner et cuire environ 45-60 minutes.

3. Dans le bol du robot culinaire, mettre tous les ingrédients de la tartinade et faire tourner jusqu'à ce que la préparation ait la consistance désirée.

4. Verser dans un plat de présentation, arroser d'un filet d'huile d'olive, garnir d'un peu de pesto, de morceaux de tomates séchées et parsemer de quelques noix de pin grillées.

mardi 6 décembre 2011

Gratin de riz sauvage et de champignons

J'aime beaucoup la viande. Je le dis parce que c'est vrai. Toutefois, pour me garder en santé et pour l'environnement, j'essaie d'en manger un peu moins et pas seulement les lundis! Il y a de plus en plus de livres et de revues qui proposent des recettes alléchantes végétariennes. C'est tant mieux parce que, de plus en plus de gens sont convaincus. Pour ma part, comme j'aime énormément les légumes et les légumineuses, j'y trouve souvent mon compte. Aujourd'hui, c'est une recette fort originale, faite à base de riz que je vous présente. On pourrait dire qu'elle est parfaite pour en passer les restes, mais je dois admettre qu'il est assez rare que je me retrouve avec un reste de 3 tasses de riz! N'empêche, pour cette recette, ça vaut bien la peine de faire cuire trop de riz la veille. Toutefois, je crois qu'il est important d'utiliser du riz sauvage et du riz brun ou noir parce que ceux-ci sont bien croquants... Avec du blanc, on perdrait clairement de la texture. Aussi, ce qu'il y a de bien avec cette recette, c'est qu'elle est végé, mais qu'on n'en a pas l'impression puisqu'elle est bien gourmande. Avec une belle salade verte (roquette et fenouil pour moi), ces gratins sont vraiment délicieux!


Ingrédients (4-6 portions)
2 gros oeufs
1 tasse (225g) de fromage cottage
1/2 (115g) de crème sure
1/2 c. à soupe de moutarde de Dijon
1/2 c. à soupe de moutarde à l'ancienne
1/2 c. à thé de sel
1 c. à thé d'huile d'olive
300 g de champignons café
1 gros oignon, haché finement
3 gousses d'ail, finement haché
3 tasses de riz brun (ou noir) et de riz sauvage cuits
1 tasse (50g) de gruyère râpé
1 c. à soupe d'estragon frais, haché finement


Préparation

1. Préchauffer le four à 350F (180C). Beurrer un plat à gratin de 9x13po ou 4 à 6 plats à gratins individuels.

2. Dans un grand bol, mélanger les oeufs, le fromage cottage, la crème sure, les moutardes et le sel.

3. Dans une grande sauteuse, chauffer l'huile sur un feu moyen-élevé et y cuire les champignons environ 5 minutes, soit jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Ajouter l'oignon et cuire 2-3 minutes, soit jusqu'à ce qu'il soit bien transparent. Ajouter l'ail, cuire encore une minute. Retirer la casserole du feu et y ajouter le riz. Bien mélanger.

4. Ajouter le mélange de riz au mélange de fromage cottage, bien mélanger et verser dans le plat à gratin. Saupoudrer de 2/3 de tasse du fromage râpé, couvrir de papier d'aluminium et enfourner au centre du four.

5. Cuire ainsi le gratin pendant 30 minutes. Puis, retirer le papier d'aluminium et poursuivre la cuisson de 20 à 30 minutes, soit jusqu'à ce que le dessus du gratin soit bien doré.

6. Sortir du four, saupoudrer du reste du fromage et de l'estragon haché.

Servir immédiatement avec une salade.

Adaptation de Super natural every day, Heidi Swanson

Imprimer la recette

lundi 5 décembre 2011

Pâtes à la pizzaïola, tombée de roquette

Nous sommes vraiment nombreux à aimer les plats de pâtes! C'est tout à fait normal étant donné que c'est généralement rapide à préparer. Aussi, c'est tellement bon! Quand j'ai vu celles-ci dans le dernier bouquin de notre Jean-François national, je n'ai pu faire autrement que de les préparer parce qu'elles contiennent tout ce que j'aime. Aussi, j'adore garnir mes pâtes de roquette fraîche et ici, elles sont surmontées d'une bonne grosse poignée de salade à base de bébé roquette! Vraiment, ces pâtes vous feront presque oublier que nous sommes presque en hiver!


Ingrédients (4 portions)
330 g de pennes
1 c. à soupe de beurre
1 c. à soupe d'huile d'olive
4 gousses d'ail, hachées finement
1 boîte de 48g de filets d'anchois, rincés, égouttés et émincés
1 boîte de 796ml de tomates en dés avec le jus
2 c. à soupe de pâte de tomates
1/4 tasse de vin blanc
12 olives Kalamata, dénoyautées et coupées en deux
3 c. à soupe de câpres, rincées et égouttées
150g de feta, coupé en petit dés
2 c. à thé d'origan séché
4 tasses de bébé roquette
1/2 petit oignon rouge
1/4 tasse d'huile d'olive
 2 c. à soupe de jus de citron
Sel et poivre
1/4 tasse de persil frais, haché finement


Préparation

1. Dans une grande casserole d'eau bouillante légèrement salée, faire cuire les pâtes al dente. Pendant ce temps, préparer la sauce.

2. Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et l'huile. Y faire dorer l'ail 2 minutes à feu moyen. Incorporer les anchois, les tomates et leur jus, la pâte de tomates et le vin blanc. Laisser mijoter environ 15 minutes à feu moyen.

3. Incorporer les olives, les câpres, le fromage feta et l'origan, puis laisser cuire encore 5 minutes.

4. Dans un grand saladier, mélanger la roquette et les oignons. Puis, incorporer l'huile d'olive, le jus de citron, saler et poivrer au goût et mélanger. Réserver.

5. Ajouter le persil frais à la sauce au dernier moment et verser sur les pâtes chaudes.

6. Servir dans un grand bol à pâtes et garnir généreusement chaque assiette de la salade de roquette.

Source: Bistro, Bistro, Jean-François Plante

Imprimer la recette

vendredi 2 décembre 2011

Pancakes au babeurre, aux bleuets et à l'orange

Vous connaissez mon amour inconditionnel pour les crêpes et pancakes????? J'aime tellement ce genre de petit déjeuner. C'est sûr que je ne mange pas ça tous les matins, mais le week-end, quoi de mieux pour se faire plaisir???? Les pancakes aux bleuets sont parmi mes préférées parce qu'elles sont fruitées et parce que j'adore quand un petit fruit explose sous mes dents! Il y avait un moment que je n'avais pas mangé d'aussi bonnes crêpes aux bleuets. J'ai vraiment eu un coup de coeur pour celles-ci, elles sont bien tendres et agréables sous la dent, mais aussi au goût. Aussi, le goût d'orange, se marie à merveille avec ces petits fruits. Puis, comme je n'aime pas les trucs trop sucrés le matin, celles-ci correspondent tout à fait à mes besoins, à peines sucrées! Avec un tout petit trait de sirop et du yogourt (je mange toujours mes crêpes ainsi, ou presque), c'est vraiment un délice. Bon week-end!


Ingrédients (8 crêpes d'1/3 tasse)
3/4 tasse (125g) de farine
1 c. à thé de bicarbonate de soude
1/4 c. à thé de sel
3 c. à soupe de polenta (semoule de maïs)
2 c. à soupe + 2 c. à thé (60g) de sucre
Le zeste râpé d'une orange
1 c. à soupe (15g) de beurre
350 ml de babeurre
2 gros oeufs
1/2 tasse de bleuets congelés ou frais
1 noix de beurre
Sirop d'érable


Préparation

1. Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients secs et le zeste d'orange.

2. Dans un plus petit bol, faire fondre le beurre au four à micro-ondes. Puis, ajouter le babeurre et les oeufs au beurre et bien mélanger.

3. Incorporer le mélange liquide aux ingrédients secs.

4. Faire chauffer une poêle à feu moyen. Y faire fondre la noix de beurre et verser 1/3 tasse d'appareil à pancakes. Ajouter les bleuets sur la surface de la crêpe. Retourner quand le premier côté est bien doré.

Adaptation de Un déjeuner à la campagne, Leila Lindholm

Imprimer la recette

jeudi 1 décembre 2011

Gâteaux aux fruits, cuvée 2011

C'est à la demande de mon frère que j'ai entrepris de faire des gâteaux aux fruits. Ce n'est pas que je ne les aime pas, mais quand, lors du dernier repas familial, mon frère m'a demandé si je faisais des gâteaux aux fruits encore cette année, je n'ai eu d'autre choix que de fléchir (j'avais complètement oublié). Voyez-vous, l'an dernier, je ne lui en ai pas donné parce que je ne me souvenais pas qu'il aimait les gâteaux aux fruits... (bon aussi parce qu'il partait en voyage et que je ne voulais pas le surcharger de trucs à manger). J'ai jeté un oeil à ma recette de l'an dernier et j'ai décidé d'en tester une autre. J'étais aussi très motivée, alors j'ai décidé de préparer mes propres ananas confits ainsi que des canneberges confites. Il me restait des écorces de citron confites que j'ai faites en septembre, ça m'a permis de les passer! Aussi, comme j'avais des fèves tonka en train de sécher, j'ai décidé d'en passer une. Puis, j'ai ajouté du zeste d'oranges pour bien parfumer la pâte de mes gâteaux! Ces derniers sont assez réussis. Vraiment, ces gâteaux ont l'air clairement meilleurs que l'an dernier. J'ai vraiment, vraiment hâte d'y goûter! Avec le nombre que j'en ai fait, je vais bien pouvoir nous en garder un:)


Ingrédients (7 gâteaux)
2 tasses de raisins de Corinthe
2 tasses de dattes, coupées en 2 ou en 3
2 tasses de figues séchées, coupées en dés
3/4 tasse de raisins Sultana
3/4 tasse de raisins Golden
1 tasse de cerises glacées rouges
1 tasse de cerises glacées vertes
2 tasses d'ananas confit*
1 1/4 tasse d'écorce de citron confite, coupée en dés
1 1/4 tasse de canneberges confites*
1 tasse de liqueur d'orange (Grand Marnier, Cointreau)
1/2 tasse de jus d'orange fraîchement pressé

4 tasses de farine tout usage, non blanchie
4 c. à thé de poudre à pâte
1 c. à thé de bicarbonate de soude
2 pincées de sel
1/2 c. à thé de piment de la Jamaïque
1/2 c. à thé de cannelle
1/2 c. à thé de gingembre
1/2 c. à thé de muscade
1 fève tonka râpée
Le zeste de 2 oranges

1 1/2 tasse (375g) de beurre non salé, à la température de la pièce
2 tasses de cassonade foncée
2/3 tasse de confiture d'abricots
4 c. à soupe de mélasse
10 oeufs

3 tasses de noix de Grenoble

Ananas confits
1 ananas tranché, le coeur enlevé
4 tasses de sucre
3 tasses d'eau

Canneberges confites
1 sac (340g) de canneberges fraîches
3 tasses de sucre
2 tasses d'eau



Préparation

Ananas confit

1. Dans une casserole, amener l'eau et le sucre à ébullition.

2. Y déposer les tranches d'ananas et couvrir la surface de papier parchemin. Bouillir assez vivement pendant 10 minutes.

3. Abaisser la température de façon à avoir un petit bouillon, soit sur un feu moyen, et laisser cuire environ 1 heure. Éteindre le feu et laisser les ananas reposer jusqu'au lendemain.

4. 12 à 24 heures plus tard, amener le mélange à ébullition et cuire jusqu'à ce que les tranches d'ananas soient translucides, soit pendant 45 à 60 minutes.

5. Laisser refroidir dans le sirop jusqu'à ce que tout soit bien tiède. Puis, déposer les tranches d'ananas sur une plaque tapissée de papier parchemin et laisser sécher quelques heures.

Canneberges confites

1. Dans une casserole, amener l'eau et le sucre à ébullition. Quand le sucre est dissout, y mettre les canneberges et amener à nouveau à ébullition.

2. Couvrir la surface de papier parchemin et mettre au feu minimum. Laisser le tout ainsi pendant environ 1 heure (le but est de seulement garder les canneberges au chaud).

3. Éteindre le feu et laisser reposer les canneberges dans le sirop pendant 24 heures.

Gâteaux

1. Dans un grand bol, mélanger les fruits séchés et les fruits confits. Mélanger le jus d'orange et le Grand Marnier et verser le tout dans le bol de fruits. Bien mélanger, couvrir et laisser reposer jusqu'au lendemain.

2. Le lendemain, préchauffer le four à 300F. Vaporiser 7 moules d'aluminium de 8 3/4 po x 4 5/8 po (22.2 cm x 11.7 cm) et les tapisser de papier parchemin. Déposer une lèche-frite sur la grille du bas du four.

3. Dans le bol du batteur électrique muni du fouet plat, crémer le beurre, la cassonade, la confiture et la mélasse. Mélanger jusqu'à ce que le mélange soit bien crémeux.

4. Toujours en continuant à mélanger, ajouter les oeufs, uns à uns, en mélangeant bien après chaque addition. Mélanger jusqu'à ce que la préparation soit bien crémeuse et homogène.

5. Pendant ce temps, mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel, les épices et les zeste dans un grand bol.

6. À l'aide d'une cuillère en bois, incorporer les ingrédients secs dans le mélange précédent.

7. Puis, ajouter les noix et les fruits macérés et mélanger jusqu'à ce que tout soit relativement bien incorporé (ne pas trop mélanger).

8. Verser le mélange dans les 7 moules préparés et lisser le dessus de chacun.

9. Déposer les moules sur une grande plaque et mettre au centre du four.

10. Cuire les gâteaux pendant 1 heure.

11. Puis, tourner les plaque à 180 degrés, couvrir les gâteaux de papier d'aluminium et poursuivre la cuisson de 45 à 60 minutes, soit jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre des gâteaux ressorte propre.

12. Emballer dans du coton-fromage imbibé d'alcool, puis dans du papier d'aluminium et laisser reposer au frigo de 4 à 6 semaines. Vous pouvez badigeonner vos gâteaux d'alcool à chaque semaine.

Adaptation d'une recette de Canadian Living, Holiday Favorites


Imprimer la recette
Tous les textes et les photos du blog Les Aventures culinaires de Kiki sont ma propriété exclusive. Ils sont protégés par les lois qui concernent les droits d'auteurs. Sauf autorisation écrite, toute reproduction partielle d'une photo ou d'un texte sans mon accord, pour des fins autres que celles d'utilisation personnelle, est interdite.







Tous droits réservés au blog Les Aventures culinaires de Kiki.